icone-facebook  icone-mail

Blog

Règles de vie au dojo

 

Sakai

 

Parce qu'il faut bien quelques principes qui gèrent la vie en communauté voici les recommandations principales des règles de vie au dojo:

 

Le présent règlement définit les consignes et attitude à observer au dojo, dans son enceinte comme à l’extérieur. Il s’agit d’une partie de ce que l’on appelle au Japon « Reïshiki » l’étiquette.

 

  1. Lorsque vous arrivez au dojo avant même de franchir la porte vous devez adopter une attitude de contrôle et de vigilance « zanshin » qui constitue le début de l’entrainement.

 

  1. En entrant vous effectuez un bref salut en inclinant légèrement le buste et la tête en direction du kamiza (vous verrez il en existe de nombreux dans la tradition japonaise).

 

  1. En début de cours prenez place en vous alignant en fonction de l’ancienneté dans le groupe.

 

  1. Le salut : il se fait en général à genoux mains à plat en triangle et tête inclinée. Il s’agit du salut japonais traditionnel, l’Aïkido étant un art martial japonais cette forme de salut est la seule possible. Il ne s’agit pas d’un salut religieux mais d’une façon de dire bonjour et de remercier le fondateur de la discipline.

 

  1. On salue toujours dans l’ordre : le kamiza puis le professeur et dans la pratique le ou les partenaires. A la fin du cours le professeur puis le kamiza.

 

  1. Lorsque vous arrivez en retard dépêchez-vous de vous mettre en tenue et prenez place rapidement sur le tatami en saluant comme un début de cours classique.

 

  1. L’utilisation des armes qui vous sont prêtées inclue leur rangement. Idem lorsqu’elles ne sont plus utiles à la pratique, veillez toujours à laisser les armes à l’extérieur des tatamis. 

 

  1. Avant (dans la mesure du possible) et après chaque cours nous passons le balai et plusieurs fois dans l’année le dojo doit être nettoyé ce pour le confort de tous. Tous les élèves doivent participer à ce travail et aller au-devant des autres pour les aider.

 

  1. Le dojo est un lieu de vie et de pratique martiale aucun prosélytisme ou débats politique n’y est le bienvenu. C’est un endroit neutre où chacun est prié de respecter les opinions de l’autre sans le juger. Apprenons à nous connaitre à travers la pratique uniquement. 

 

  1. Si les arts martiaux sont des pratiques individualistes ou dualistes rarement en équipe, la relation qui unit les élèves au dojo doit être basée sur l’entraide et la solidarité. N’hésitez pas en tant que débutants à solliciter les anciens pour les questions d’ordres divers aussi bien techniques que pratiques.

 

  1. Lorsqu’une fête est organisée tout le monde est invité à participer mais également à s’assurer que tout est bien rangé.

 

  1. Il est interdit de manger durant les cours en revanche en cas de forte chaleur vous pouvez boire. De même prenez vos dispositions avant le cours de façon à rester pleinement avec nous J

 

  1. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser aux anciens comme au professeur. Le présent règlement étant en mesure d’évoluer.                            

                                                                                                                                             Julien.

L’échec, bien plus qu’une défaite, un fondement de la réussite

   Voici un article d'Alex Gregorzcyk présentant le poème écrit sur la tenture japonaise (kakemono) accrochée sur le mur du dojo 

 

Dsc 6532

 

   L’échec, bien plus qu’une défaite, un fondement de la réussite

 

 

      "Lorsque j’ai commencé à pratiquer au Kishinkan Dojo, une des premières choses qui attira mon attention, fut la calligraphie qui ornait la place du Kamiza. J’ai toujours été séduit par la calligraphie, mais celle-ci provoquait une émotion particulière chez moi.

 

 

     Un jour, curieux d’en découvrir un peu plus sur cette toile, j’ai demandé à Léo et Shizuka ce qu’elle signifiait. Son histoire suscita beaucoup de remises en questions car elle abordait un sujet aux antipodes de mon système de pensée. Je vous propose donc aujourd’hui son histoire.

 

« On raconte qu’au cours de la Chine antique, Chokei, un étudiant en lettres et littérature chinoise, échoua son examen final. Attristé par la nouvelle, il se retira du monde universitaire.

Après plusieurs mois d’introspection, il vint à penser qu’après y avoir consacré autant de temps et d’effort, il ne pouvait se résigner à abandonner. Se nourrissant de son échec pour alimenter et orienter sa réflexion, il entreprit l’écriture d’un poème qu’il présenta de nouveau à son examen. Il obtint son diplôme avec succès et devint un personnage célèbre de la chine antique. »

 

Devenu un symbole, sa calligraphie parle de la nécessité d’apprendre de ses échecs pour pouvoir les surpasser. Alors que l’échec est souvent vu comme une fatalité, il apparaît au travers de ce poème comme un moteur de la réussite. Il aborde notamment l’importance d’analyser ses erreurs pour s’enrichir et progressivement dépasser l’obstacle qui se dresse devant nous.

 

Erreur

 

 

Derrière l’échec se cache parfois la réussite

 

     Nous avons tous vécus des moments de doutes, d’échec où le sentiment d’abandon prend le pas sur nos objectifs. Pourtant, comme les grands de ce monde, certains réussissent. Même si la chance intervient parfois pour donner un nouvel élan à notre destin, pour certains leur avancement est le fruit de longues années de travail et de labeur.

Alors que la recherche de victoire est au cœur de notre société, l’échec est généralement vu comme néfaste, improductif. Bien que le résultat représente généralement une fin en soi, nous avons tendance à lui accorder une trop grande place.

 

     Un célèbre proverbe de Confucius, nous dit que « l’important n’est pas de ne pas échouer mais de s’élever à chaque fois que l’on échoue ». Cette phrase met en avant l’importance de notre démarche personnelle.

La réussite nous laisse bien souvent un sentiment de satisfaction, nous éloignant de toute remise en question. Pourtant l’échec nous offre cette chance de pouvoir nous arrêter quelques instants sur notre vie, sur nous même. La vertu de l’échec serait alors de nous offrir un moment d’introspection pour pouvoir continuer d’avancer, de nous élever.

 

 

Echec

 

 

 

    Parce qu’une victoire nous aveugle sur nos failles, l’échec constitue une de nos plus grandes leçons de vie. Bien plus que la victoire, la persévérance est aujourd’hui à mes yeux une qualité, souvent intimement liée à ce que nous seront demain.

Parce que bien souvent la réussite est une succession d’échec, peut être que derrière chacun d’eux se cache le succès :-)

« Les succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » Wiston Churchill

Merci à Léo et Shizuka qui ont rendu ce post possible :-)"

 

Et merci Alex pour tes recherches:)!

 

Principes de l’enseignement des attaques en aïkido et relation avec les sports de combats

 

   

osensei-saito-01.jpg

      (O senseï; Uke Saïto Senseï)

Les attaques :

      En aïkido se pose régulièrement la question de "la réalité" des attaques et des techniques.

Cette problématique est juste car l'on peut aisément trouver des cours/démonstrations où l’enchainement de techniques se fait de façon répétitive, mécanique, sans intention.

     En ce qui me concerne, en aïkido, je pars toujours du principe que l’attaque venant d’Uke est unique. Pour cela il faut que Tori comme Uke travail avec concentration, en veillant toujours à rester dans une pratique martiale, et non une répétition de mouvements vides. Cela nécessite que tout le monde travail dans un climat d’attention permanente chacun cherchant à améliorer, soit son attaque, soit sa technique.

 

tamura_leo_lesneven2.jpg

      (Tamura Senseï; Uke Léo Tamaki)

 

     La confusion est souvent faite entre attaque « rapide » et dure (mais pas forcément efficace) et attaque avec intention et précision. Sans rentrer dans un grand débat sur les mots il est important de saisir la différence. Une attaque peut être lente tout en étant précise et efficace, une fois celle-ci maitrisée il est possible de l’effectuer avec plus d’énergie et de puissance. En revanche une attaque rapide mais non maitrisée peut s’avérer inefficace voire dangereuse pour celui qui la produit.

 

 

kancho1.jpg

      (Gozo Shioda Senseï)

      Il est évident que pour progresser le rythme auquel on travail va en s’accélérant au fur et à mesure de l’apprentissage. Pour cela il est important de posséder des bases solides et de savoir situer son niveau. Le rôle de l’enseignant est d’amener l’élève à prendre conscience de son propre niveau de départ et de lui donner une contrainte suffisante pour l’amener à s’améliorer mais pas trop élevé sous peine de bloquer le processus d’apprentissage.

     L'envie d’évoluer nous pousse à vouloir aller plus vite que ce que l’on est capable de faire. Le problème est que en travaillant ainsi les heures d’entrainements passées sont une perte de temps.

Relation avec les kakutogs (Sports de combats) :

 

Boxe thai

 (boxe thaïlandaise)

 

     Les personnes qui ne connaissent pas bien les arts martiaux (j’entends par là les arts martiaux traditionnels souvent privés de système de compétitions) ont tendances à les confondre avec les sports de combats. Ce genre de confusion est liée à l'évolution de certains budo (judo et karate notamment) vers la compétition sportive. Parfois la frontière est difficile à déterminer entre le sport de combat et l'art martial, parfois elle est évidente!

 

Kyokushinkai

      (Karaté Kyokushinkaï)

 

     Dans les arts martiaux traditionnels (je ne rentre pas ici dans les différences entre budo et bujutsu) on recherche l’efficacité au plus haut degré, le maximum d’effet pour un minimum d’efforts (attention ce qui ne signifie pas un minimum d’entrainement!).

     A part dans la pratique au dojo où il est de mise de faire attention à son partenaire, l’application de techniques martiales vise à neutraliser l’attaquant le plus rapidement possible avec les moyens dont on dispose (mains nues ou armes). Alors que dans les sports de combats, où domine le système de compétition, le plus important est de gagner dans le cadre de règles fixes en y ajoutant un comptage de points et de nombreuses restrictions (pas de frappes aux yeux, à la gorge, aux parties, en dessous de la ceinture, parfois même au visage) et des protections parfois.

 

boxe-57kg.jpg

      (boxe anglaise)

 

     Il existe bien entendu des liens entre l’une et l’autre de ces pratiques, un renforcement physique par le sport qui peut être utile dans les arts martiaux, et une plus grande précision et un contrôle plus important venant des arts martiaux peut servir au compétiteur sportif.

    Sur le plan de la santé la pratique souple et technique de l’aïkido semble être à long terme moins risquée voire bénéfique pour le corps du fait de l'attention que l'on met à ne pas recevoir de coup pouvant être fatal et à utiliser le corps dans son ensemble sans perte d'énergie inutile.

Importance des atemis en Aïkido

J'ai relu dernièrement le livre de Moriheï Ueshiba, Budo. L'importance qu'il accorde aux atemis, présents dans la majorité des techniques, et sa conception de leur utilisation, m'ont conforté dans mes recherches.

Les atemis d'O'senseï n'ont pas pour but de tuer mais plutôt de déranger, troubler l'adversaire afin de créer une ouverture permettant de le contrôler.

 

o-sensei-1-atemi.jpg

 

Bien souvent lorsqu'on démontre les atemis dans une technique les pratiquants se figent sur cette étape. Cela a pour conséquence de couper la technique en plusieurs parties et de lui faire perdre de son efficacité.

Malheureusement les clichés de Budo sont trompeurs car la technique photographiqe de l'époque obligeait à prendre la pose. Chacun sait que la beauté et l'efficacité de l'Aïkido réside dans la fluidité et la continuité du geste.

 

 O-sensei-au-dojo-Noma-1935-Atemi-dans-les-cotes.jpg

 

Cela ne signifie pas que l'on doit faire l'impasse sur les atemis mais que leur utilisation et la façon de les donner doivent être étudiés dans le contexte de la technique. Ils s'avéreront alors un outil précieux pour comprendre le sens des mouvements. 

 

o-sensei-atemi.jpg

 

Chaque techniques donnent lieu à une multitude de frappe. Elles ne doivent évidemment pas être toutes utilisées et on en utilisera éventuellement une, voire deux au moment opportun. La capacité de jugement du pratiquant est ici primordiale afin de ne pas tomber dans le pugilat.

Mieux que des réponses par téléphone rien ne vaut le contact direct n'hésitez pas à venir essayer (2 cours d'essais) et faire l'expérience directe de la pratique. 
 
 
 
Pour les cours d essais enfants et adultes venir en tenue de sport jogging t-shirt.
 
 

Bienvenue sur le site de l'Aïkido club d'Argenteuil.

Venez découvrir l'Aïkido Kishinkan avec Julien Coup à Argenteuil. 

 

Inscriptions toute l'année.

 

julien-yannick-184.jpg

 

 

 

Pour tout renseignement vous pouvez également nous écrire à aikido.argenteuil@laposte.net. ou en laissant un message sur le site directement vie l'onget contact.