icone-facebook  icone-mail

Confucius; poème; zen; relativiser; aprrentissage

L’échec, bien plus qu’une défaite, un fondement de la réussite

   Voici un article d'Alex Gregorzcyk présentant le poème écrit sur la tenture japonaise (kakemono) accrochée sur le mur du dojo 

 

Dsc 6532

 

   L’échec, bien plus qu’une défaite, un fondement de la réussite

 

 

      "Lorsque j’ai commencé à pratiquer au Kishinkan Dojo, une des premières choses qui attira mon attention, fut la calligraphie qui ornait la place du Kamiza. J’ai toujours été séduit par la calligraphie, mais celle-ci provoquait une émotion particulière chez moi.

 

 

     Un jour, curieux d’en découvrir un peu plus sur cette toile, j’ai demandé à Léo et Shizuka ce qu’elle signifiait. Son histoire suscita beaucoup de remises en questions car elle abordait un sujet aux antipodes de mon système de pensée. Je vous propose donc aujourd’hui son histoire.

 

« On raconte qu’au cours de la Chine antique, Chokei, un étudiant en lettres et littérature chinoise, échoua son examen final. Attristé par la nouvelle, il se retira du monde universitaire.

Après plusieurs mois d’introspection, il vint à penser qu’après y avoir consacré autant de temps et d’effort, il ne pouvait se résigner à abandonner. Se nourrissant de son échec pour alimenter et orienter sa réflexion, il entreprit l’écriture d’un poème qu’il présenta de nouveau à son examen. Il obtint son diplôme avec succès et devint un personnage célèbre de la chine antique. »

 

Devenu un symbole, sa calligraphie parle de la nécessité d’apprendre de ses échecs pour pouvoir les surpasser. Alors que l’échec est souvent vu comme une fatalité, il apparaît au travers de ce poème comme un moteur de la réussite. Il aborde notamment l’importance d’analyser ses erreurs pour s’enrichir et progressivement dépasser l’obstacle qui se dresse devant nous.

 

Erreur

 

 

Derrière l’échec se cache parfois la réussite

 

     Nous avons tous vécus des moments de doutes, d’échec où le sentiment d’abandon prend le pas sur nos objectifs. Pourtant, comme les grands de ce monde, certains réussissent. Même si la chance intervient parfois pour donner un nouvel élan à notre destin, pour certains leur avancement est le fruit de longues années de travail et de labeur.

Alors que la recherche de victoire est au cœur de notre société, l’échec est généralement vu comme néfaste, improductif. Bien que le résultat représente généralement une fin en soi, nous avons tendance à lui accorder une trop grande place.

 

     Un célèbre proverbe de Confucius, nous dit que « l’important n’est pas de ne pas échouer mais de s’élever à chaque fois que l’on échoue ». Cette phrase met en avant l’importance de notre démarche personnelle.

La réussite nous laisse bien souvent un sentiment de satisfaction, nous éloignant de toute remise en question. Pourtant l’échec nous offre cette chance de pouvoir nous arrêter quelques instants sur notre vie, sur nous même. La vertu de l’échec serait alors de nous offrir un moment d’introspection pour pouvoir continuer d’avancer, de nous élever.

 

 

Echec

 

 

 

    Parce qu’une victoire nous aveugle sur nos failles, l’échec constitue une de nos plus grandes leçons de vie. Bien plus que la victoire, la persévérance est aujourd’hui à mes yeux une qualité, souvent intimement liée à ce que nous seront demain.

Parce que bien souvent la réussite est une succession d’échec, peut être que derrière chacun d’eux se cache le succès :-)

« Les succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » Wiston Churchill

Merci à Léo et Shizuka qui ont rendu ce post possible :-)"

 

Et merci Alex pour tes recherches:)!

 

Cours en août les mardi et jeudi à partir du 1er août
 
 
 
 

Bienvenue sur le site de l'Aïkido club d'Argenteuil.

Venez découvrir l'Aïkido Kishinkan avec Julien Coup à Argenteuil. 

 

Inscriptions toute l'année.

 

julien-yannick-184.jpg

 

 

 

Pour tout renseignement vous pouvez également nous écrire à aikido.argenteuil@laposte.net. ou en laissant un message sur le site directement vie l'onget contact.